Un plan d’action mobilisateur, structurant et responsable

Une vision claire

En 2020, le Québec, qui dispose d’une énergie propre, disponible en grande quantité et à un coût concurrentiel, sera un chef de file de l’utilisation de moyens de transport propulsés par l’électricité et un précurseur en matière de mobilité durable.

Plan d'action

Version du 22 avril 2016

Les grandes orientations

  • Favoriser le transport électrique

    Favoriser les transports électriques

    Inciter le citoyen et les entreprises à considérer, pour leurs déplacements, d’autres solutions que le véhicule à essence et notamment à privilégier les véhicules électriques.

  • Développer la filière industrielle

    Développer la filière industrielle

    Accroître le potentiel de recherche dans une filière technologique en émergence et développer une industrie manufacturière du transport électrique novatrice et compétitive sur les marchés mondiaux.

  • Environnement favorable

    Créer un environnement favorable

    Mettre en place un environnement propice au transport électrique (cadre juridique et réglementaire) et faire de l’État québécois un exemple à suivre.

Les objectifs et les cibles

En misant sur l’électrification des transports, le Québec entend ainsi :

Être plus prospère, grâce aux investissements et aux emplois créés dans le secteur manufacturier et la recherche, mais également en raison des économies réalisées par la diminution de la dépendance au pétrole au profit d’une consommation accrue en électricité produite au Québec (amélioration de la balance commerciale).

Être plus propre, en raison du remplacement des hydrocarbures par une énergie renouvelable, qui contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et qui améliore la qualité de l’air tout en diminuant la pollution sonore. Être un leader en se positionnant parmi les chefs de file mondiaux en matière de transport et d’économie durables.

  • + 100 000 voitures

    Augmenter à 100 000 le nombre de véhicules électriques et hybrides rechargeables immatriculés dans le parc automobile du Québec.

  • – 150 000 tonnes

    Participer à la lutte contre les changements climatiques et réduire de 150 000 tonnes les émissions annuelles de GES produites par les transports.

  • – 66 millions

    Réduire de 66 millions le nombre de litres de carburant consommés annuellement au Québec et ainsi améliorer la balance commerciale du Québec.

  • + 5 000 emplois

    Compter 5 000 emplois dans la filière des véhicules électriques et avoir généré des investissements totaux de 500 millions de dollars.

orientation_icon

Contribuer au développement économique du Québec en misant sur une filière d’avenir et en utilisant l’énergie électrique disponible au Québec.

35 Moyens d'intervention